Analyser en profondeur vos données avec Power BI Desktop

Pictogramme durée 45:00 Pictogramme video 29 vidéos
Pictogramme like
Bouton

Descriptif :

Power BI vous permet de créer des rapports attrayants et les partager avec d’autres utilisateurs, qui, avec ces informations, peuvent définir des stratégies décisionnelles.

Toutefois, dans certains cas, les visuels par défaut ne vous permettent pas d'apporter toutes les réponses.

Nous aborderons dans ce cours comment créer des relations entre les tables, créer vos propres mesures pour effectuer des calculs plus complexes à l’aide du langage DAX (Data Analysis Expressions) et analyser des données.

Vous découvrirez quelques astuces pour résoudre un certain nombre de problèmes d’analyse de données et de calcul de base.

Nous aborderons également l'analyse en profondeur des visuels ainsi que la gestion des interactions entre eux.

Objectifs :

  • Gérer les relations entre les tables avec Power BI Desktop
  • Analyser les données avec les mesures

Plan de cours :

  • Construire un rapport avec plusieurs tables
  • Créer une colonne calculée
  • Utiliser les mesures pour affiner vos calculs (introduction au langage DAX)
  • Explorer les visuels
00:00:08
Dans ce MOOC Office 65 sur Power
00:00:13
BI et notamment comment on va
00:00:17
pouvoir analyser en profondeur
00:00:21
nos données avec Power Bi Desktop.
00:00:26
Le programme de cette session, et avant
00:00:28
d'en voir un petit peu le détail,
00:00:31
on va juste faire un petit tour
00:00:33
des consignes concernant le bon
00:00:35
déroulement de cette session.
00:00:37
Première chose que je vous demanderai,
00:00:39
c'est de ne pas prendre de seconde ligne
00:00:41
téléphonique, de manière à ce
00:00:43
que, si vous êtes au téléphone,
00:00:45
que la musique d'audioconférence
00:00:47
apparaisse sur la session
00:00:48
parce que ça coupe ma voix,
00:00:50
je suis obligé d'attendre que la personne
00:00:52
raccroche, d'activer le mode micro muet
00:00:55
de votre téléphone ou de votre PC,
00:00:57
si vous n'avez pas de questions.
00:00:58
Par contre, si vous avez des questions,
00:01:00
surtout n'hésitez pas à intervenir,
00:01:01
à me poser vos questions.
00:01:03
Ce sera avec grand plaisir
00:01:05
que j'y répondrai tout au long
00:01:07
de cette session. Et enfin,
00:01:09
dernière consigne, pensez à
00:01:10
rester actif sur votre PC.
00:01:12
D'ailleurs, attention à l'écran de veille car
00:01:14
parfois quand celui-ci s'installe,
00:01:15
vous risquez de perdre la connexion vidéo.
00:01:18
Ce que nous allons aborder
00:01:20
pendant ces 45 minutes,
00:01:22
le plan et les objectifs, on va
00:01:24
d'abord aborder cette notion,
00:01:26
de gérer les relations entre plusieurs
00:01:28
tables et on verra un petit peu plus que
00:01:32
lors de la première partie, la partie
00:01:35
prise en main de Power BI,
00:01:37
Power BI, pardon,
00:01:39
comment on va pouvoir analyser
00:01:41
ces données. Pour ça,
00:01:42
le plan de ces 45 minutes vont être de
00:01:45
construire un rapport avec plusieurs tables,
00:01:48
de voir,
00:01:49
comment on va pouvoir créer
00:01:51
une colonne calculée,
00:01:52
...
00:01:53
et on fera à partir de là une introduction
00:01:56
un petit peu derrière au langage DAX,
00:02:00
avec l'utilisation des mesures
00:02:02
pour aller un petit peu plus
00:02:05
loin dans la partie calcul,
00:02:07
et on finira sur la partie Visuels,
00:02:10
de pouvoir voir comment on va pouvoir
00:02:13
aller un petit peu plus loin dans
00:02:17
l'exploration de ces différents visuels.
00:02:20
Lorsque je suis ici dans la
00:02:22
partie Power BI donc,
00:02:24
je me retrouve sur l'interface,
00:02:26
la vue que vous connaissez déjà,
00:02:28
qui est la vue rapport dans laquelle j'ai déjà
00:02:30
ici chargé une première base de données.
00:02:33
Et on va travailler dans cette session
00:02:35
avec plusieurs tables et pour voir
00:02:37
un petit peu ces différentes tables,
00:02:39
donc je vais déjà vous présenter la
00:02:42
table à laquelle on va travailler,
00:02:44
Donc pour ça, je vais changer
00:02:46
de vue, je passe de la vue rapport
00:02:49
à ce qu'on a pu, elle,
00:02:51
ici, la vue données, et dans cette
00:02:54
vue données, donc ma base ici,
00:02:56
où... qui est plutôt simple où je
00:02:59
retrouve différentes informations et
00:03:00
dans la liste de ces informations que
00:03:02
je retrouve ici, j'ai une société,
00:03:04
un employé, un pays, une ville,
00:03:07
un bon de commande,
00:03:08
un produit, et derrière un montant,
00:03:10
donc que les clients ont acheté et je
00:03:12
me retrouve ici avec dans l'année
00:03:15
colonne qui s'appelle numéro
00:03:16
d'employé, qui est, en fin de compte,
00:03:18
le matricule de l'employé.
00:03:20
Et l'inconvénient,
00:03:21
c'est que,
00:03:22
à partir de ce matricule de l'employé,
00:03:24
si je veux savoir,
00:03:26
quels sont les chiffres d'affaires que
00:03:29
peuvent faire mes différents commerciaux,
00:03:31
ce qui risque d'être problématique,
00:03:33
c'est que je voudrais savoir si
00:03:36
c'est Jean ou Nadine qui a fait les
00:03:38
ventes, mais pas que ce soit le
00:03:41
numéro 4 ou le numéro 2. Donc pour ça, je
00:03:43
vais devoir venir relier plusieurs
00:03:45
tables ensemble, de manière
00:03:48
à ce qu'on puisse avoir derrière
00:03:50
un visuel qui va nous donner le nom
00:03:52
du commercial et non pas le numéro,
00:03:55
le matricule ou le code du commercial
00:03:57
par rapport à un chiffre d'affaires.
00:04:00
Donc pour ça,
00:04:01
je vais partir de l'onglet accueil
00:04:03
et dans l'ensemble des tables que je
00:04:06
vais venir incorporer, ce sont des tableaux
00:04:08
Excel pour des questions pratiques et
00:04:10
de rapidité de chargement de données.
00:04:12
Donc je vais aller récupérer une base
00:04:15
de données Excel où j'ai ici dans
00:04:17
cette base qui s'appelle salariés
00:04:19
et je vais venir ici charger mes
00:04:22
informations puisque dans cette base
00:04:24
qui est composée simplement que de deux éléments,
00:04:27
qui va être d'un côté... que je
00:04:29
vais vous présenter,
00:04:31
voilà... qui est ma table ici vendeur,
00:04:33
où j'ai un matricule et à côté
00:04:36
j'ai derrière en parallèle le nom,
00:04:38
...
00:04:38
de la personne en fonction
00:04:41
de son matricule.
00:04:42
Donc je vais venir charger ma deuxième table ici
00:04:46
dans ma vue données et à partir de là,
00:04:49
une fois que je vais avoir mes deux tables,
00:04:52
on va devoir venir créer une
00:04:55
relation pour expliquer à Power BI
00:04:58
dans cette deuxième table,
00:04:59
que cette colonne matricule
00:05:02
correspond en fin de compte au
00:05:05
numéro d'employé dans ma seconde table.
00:05:07
Donc pour cela on va utiliser la
00:05:09
troisième vue qu'on a dans Power BI et
00:05:12
cette vue qu'on a dans Power BI qui
00:05:15
est ici dans la vue modèle,
00:05:18
c'est ici où je vais venir faire la
00:05:20
relation entre mes différentes tables.
00:05:23
Ce que je veux relier,
00:05:24
on verra qu'il y a plusieurs types de
00:05:27
relations différentes dans Power BI.
00:05:29
On a tout d'abord ce qu'on appelle
00:05:32
la relation manuelle,
00:05:33
c'est-à-dire que c'est moi-même qui vais
00:05:36
venir ici à ce niveau-là interconnecter
00:05:39
mes deux colonnes, pour lui dire
00:05:41
que les informations des deux
00:05:43
côtés correspondent entre elles.
00:05:45
Donc ce qui correspond ici
00:05:47
dans ma première table au champ
00:05:48
matricule que je vais venir
00:05:51
interconnecter avec le numéro d'employé.
00:05:53
Vous voyez que je vais venir directement
00:05:55
sélectionner le deuxième champ auquel...
00:05:58
qui correspond au matricule.
00:06:00
Et Power BI va venir faire le reste,
00:06:03
c'est-à-dire qu'il va venir ici créer la
00:06:06
relation, vous voyez quand je positionne ma souris,
00:06:08
je vois le sens de ma relation,
00:06:11
ce qu'on appelle la cardinalité.
00:06:13
Et dans la majorité des cas,
00:06:15
ce qu'on va retrouver,
00:06:17
ça va être des relations de un à plusieurs.
00:06:20
C'est-à-dire que si j'ai un matricule,
00:06:22
ici je retrouve plusieurs fois
00:06:25
ce même matricule.
00:06:26
Donc ça, c'est la première méthode
00:06:28
pour venir charger des données.
00:06:30
Une autre façon,
00:06:32
elle va se faire de manière automatique
00:06:35
puisque je vais venir ici charger
00:06:37
d'autres informations comme la catégorie
00:06:40
par produit et pendant que je vais
00:06:43
venir charger mes différentes bases,
00:06:45
est-ce que vous avez des questions
00:06:48
ou c'est bon pour vous?
00:06:51
Est-ce que ça marche aussi quand
00:06:53
c'est des grosses... par exemple,
00:06:55
on a des bases de données en flux continu,
00:06:58
si j'ose dire, et on voudrait
00:07:01
matcher ça avec un Excel.
00:07:02
Comment ça se passe ? Alors,
00:07:03
ça, ça se fait de la même façon,
00:07:06
il suffit de charger vos bases,
00:07:08
sauf que ici, dans le choix des données,
00:07:11
vous irez choisir ici dans la partie
00:07:13
plus directement les informations,
00:07:15
enfin le type de de connexion que voulez avoir,
00:07:17
c'est-à-dire que si ça vient de base
00:07:20
de données SQL Server,
00:07:22
vous viendrez ici connecter.
00:07:23
Il faudra faire, vous,
00:07:24
après les relations vous-même.
00:07:25
Mais ça ne pose aucun problème.
00:07:27
Vous pouvez faire ça avec
00:07:28
différents types d'informations,
00:07:29
ça se fait automatiquement, enfin,
00:07:30
ça se fait correctement.
00:07:31
Il faut juste mettre les codes de connexion
00:07:34
pour la base, ce qui est un peu plus long.
00:07:36
C'est pour ça que j'ai choisi
00:07:37
de faire des fichiers,
00:07:38
de prendre l'option fichier Excel.
00:07:40
Mais autrement,
00:07:41
vous ferez la même façon.
00:07:43
Alors en attendant,
00:07:45
j'ai ici connecté une deuxième,
00:07:47
j'ai,
00:07:47
je suis venu charger une deuxième table et vous voyez
00:07:50
que dans cette deuxième table la connexion
00:07:53
ici elle s'est faite automatiquement,
00:07:56
c'est-à-dire que la détection des
00:07:58
relations elle s'est fait automatiquement.
00:08:00
Pourquoi?
00:08:00
Parce que je me retrouve ici de chaque côté,
00:08:04
avec le même nom,
00:08:06
De
00:08:07
...
00:08:07
de colonnes et derrière forcément
00:08:10
des mêmes informations,
00:08:11
et quand je viens pointer sur la relation,
00:08:15
je retrouve ici aussi à ce niveau là,
00:08:18
et bien derrière, ma connexion
00:08:21
qui vient bien ici me connecter
00:08:23
mes deux champs. Alors je vais
00:08:26
venir chercher les autres
00:08:28
bases dont je vais avoir besoin.
00:08:31
Est-ce qu'en attendant vous
00:08:33
avez d'autres questions ?
00:08:35
Ou est-ce que c'est bon pour vous ?
00:08:41
Vous me dites oui, vous me dites non.
00:08:46
Non, c'est bon pour tout le monde.
00:08:49
Alors je viens chercher ma dernière base,
00:08:51
donc je vais travailler ici avec quatre
00:08:54
bases où on va pouvoir faire comme ça,
00:08:57
après, derrière, un petit peu
00:08:58
plus de calcul. Donc dans les
00:09:00
différentes bases que je cherche,
00:09:02
celles-ci, certaines sont
00:09:04
interconnectées parce que je retrouve ici
00:09:06
à ce niveau-là le même nom de pays.
00:09:08
Par contre ici au niveau du
00:09:10
code et de la vente,
00:09:12
c'est que ici ça va être code circuit,
00:09:15
que je l'ai relié à code et
00:09:17
donc je vais venir faire
00:09:19
ma liaison manuellement. A tout moment,
00:09:22
vous pouvez revenir sur vos liaisons
00:09:24
en faisant simplement un double-clic
00:09:26
ici sur votre liaison,
00:09:28
et vous pouvez venir modifier vos liaisons
00:09:31
en venant choisir les différentes
00:09:33
tables que vous avez interconnectées.
00:09:35
Et bien sûr, vous retrouverez après les
00:09:38
différentes tables. Et vous retrouvez ici la
00:09:40
cardinalité qui est de plusieurs...
00:09:43
tout dépend aussi du sens,
00:09:45
mais on trouve quatre types de
00:09:47
cardinalité différentes, plusieurs à un,
00:09:49
un à un, un à plusieurs
00:09:51
et de plusieurs à plusieurs.
00:09:53
Alors à présent que nous avons
00:09:56
interconnecté les différentes bases,
00:09:58
on va se dire que si maintenant je
00:10:02
réalise un premier graphique qui va
00:10:05
me permettre de voir par exemple,
00:10:08
je veux créer un visuel avec le
00:10:11
nom du vendeur, je vais venir ici
00:10:14
sélectionner avec le chiffre d'affaire,
00:10:17
et bien je retrouve bien ma relation
00:10:20
qui se fait. Il faut comprendre
00:10:23
dans Power BI,
00:10:24
c'est que lorsqu'on est dans la
00:10:26
vue données et je reprends ici ma vue
00:10:29
qui s'appelle, ma table qui s'appelle vente,
00:10:32
on a une vraiment une logique
00:10:35
qui est identique à celle de Excel.
00:10:37
C'est-à-dire que, on va pouvoir,
00:10:39
comme dans Excel,
00:10:40
insérer de nouvelles colonnes et ces
00:10:43
nouvelles colonnes que l'on va venir insérer,
00:10:45
on va appeler ça des colonnes calculées
00:10:48
puisque dans ces colonnes-là, on va vouloir,
00:10:51
pou...
00:10:51
on va pouvoir, pardon,
00:10:52
faire du calcul.
00:10:53
Ce qui veut dire que j'ai ici un
00:10:56
montant de prix total qui est un
00:10:58
montant hors taxe et sur ce montant
00:11:00
hors taxe, déjà je voudrais le
00:11:02
mettre au format numérique, donc je
00:11:04
vais pouvoir directement sélectionner
00:11:05
toutes mes données de la colonne et
00:11:07
de les mettre au format monétaire.
00:11:09
Et puis je vais avoir besoin d'insérer
00:11:12
une nouvelle colonne dans laquelle
00:11:13
je vais venir calculer le montant hors taxe.
00:11:16
Donc pour ça je vais venir ici insérer
00:11:19
une nouvelle colonne et on
00:11:21
va voir comme ça les premiers pas
00:11:23
du langage Dax. Donc...
00:11:24
Et l'insertion des colonnes peut
00:11:25
se faire seulement..., ça,
00:11:27
ça se fait seulement avec du calculatoire ?
00:11:28
On ne peut pas insérer des nouvelles
00:11:31
données manuellement dans la base ?
00:11:32
Ou il faudrait re-upload par
00:11:34
exemple ce fichier-là ?
00:11:35
C'est-à-dire que si vous voulez,
00:11:37
vous avez votre fichier qui
00:11:39
vient se modifier ?
00:11:40
c'est ça ?
00:11:40
Si par exemple, on se rend compte
00:11:43
qu'on a oublié une colonne avec
00:11:45
des données concernant certains
00:11:46
salariés ou certaines ventes par
00:11:48
exemple, il faudrait reprendre le
00:11:50
fichier Excel, le modifier sur Excel,
00:11:52
le re-upload dans Power BI ?
00:11:54
Non, il suffit simplement de modifier
00:11:55
votre fichier Excel et après
00:11:58
d'actualiser les données, tout simplement.
00:12:00
Vous avez un bouton qui vous
00:12:02
permet d'actualiser les données.
00:12:02
Alors attendez, je vais vous le montrer
00:12:04
après, parce qu'autrement,
00:12:05
ça va perturber mon calcul,
00:12:06
mais il suffit d'actualiser
00:12:08
simplement vos sources de données.
00:12:09
Vous avez un bouton dans la partie
00:12:11
accueil que..., je vous montrerai ça après,
00:12:13
mais qui vous permet d'actualiser
00:12:14
vos données.
00:12:15
Donc il suffit d'actualiser votre
00:12:17
base et les modifications que vous
00:12:19
allez faire vont venir s'impacter
00:12:21
directement sur votre tableau.
00:12:23
C'est bon pour vous ?
00:12:25
Oui, c'est bon, c'est bon,
00:12:27
c'est bon. Voilà donc ici,
00:12:29
qu'est-ce que je veux faire ?
00:12:30
Et bien, je vais multiplier mon
00:12:32
prix total par 20 %,
00:12:34
donc, qui est le montant de TVA,
00:12:36
et donc je vais venir ici
00:12:38
tout simplement
00:12:39
et bien, soit je vais venir
00:12:41
ici taper, pour cela,
00:12:42
on va utiliser le langage Dax. Pour cela,
00:12:45
donc je vais faire une opération et,
00:12:47
dans la structure de langage Dax,
00:12:49
on va faire appel à une table et dans
00:12:51
cette table on va faire appel à une colonne.
00:12:54
Donc ici je vais aller chercher
00:12:56
ma table qui s'appelle vente et
00:12:58
dans ma table qui s'appelle vente,
00:13:00
je vais venir venir ici derrière
00:13:03
chercher ma colonne prix total que
00:13:05
je vais tout simplement multiplier
00:13:08
par 0.2, 20%,
00:13:10
pour pouvoir faire ici mon calcul,
00:13:12
et je retrouve ici derrière
00:13:14
ma nouvelle colonne calculée que
00:13:16
je viens de créer qui me donne
00:13:18
ici le montant hors taxe.
00:13:20
Je vais pouvoir, pareil, de la même façon,
00:13:23
si j'ai besoin derrière de mettre
00:13:25
au format monétaire, je vais
00:13:27
mettre au format monétaire.
00:13:28
Alors pour actualiser ses données,
00:13:30
vous avez ça dans la
00:13:32
partie onglet accueil,
00:13:33
vous avez ici actualiser vos tables,
00:13:35
c'est-à-dire qu'on va mettre à jour
00:13:37
derrière toutes les informations
00:13:39
puisqu'on va aller reconsulter de nouveau
00:13:41
nos différentes tables pour pouvoir
00:13:43
après mettre à jour nos différents
00:13:45
visuels dans la partie rapport.
00:13:47
Ou alors vous pouvez aussi le
00:13:49
faire derrière avec Power Automate,
00:13:52
c'est-à-dire que vous pouvez créer comme
00:13:54
ça des flow qui vont permettre
00:13:57
comme ça ces interconnexions entre
00:13:59
vos bases et Power BI pour la mise
00:14:02
à jour de vos différents visuels.
00:14:04
Le fait d'avoir utilisé ici,
00:14:07
donc je retrouve bien mon
00:14:09
champ calculé qui est là,
00:14:11
et si je viens venir déposer
00:14:14
ce champ qui est ici, voilà.
00:14:15
Et bien, je vais pouvoir,
00:14:17
on va changer le visuel,
00:14:19
on va mettre un montant comme ça,
00:14:22
un visuel carte et vous voyez qu'à
00:14:25
partir de là, je vais pouvoir
00:14:28
comme ça ici tout simplement
00:14:30
venir au niveau de ces données
00:14:33
mettre ça au format monétaire.
00:14:36
Et je peux comme ça,
00:14:39
très bien utiliser les nouvelles
00:14:42
colonnes calculées que j'ai créées
00:14:45
directement dans mon rapport.
00:14:47
Alors ce qui va nous amener à aller un
00:14:50
petit peu plus loin dans cette partie
00:14:53
calcul puisqu'on avait vu que,
00:14:55
au niveau du langage Dax,
00:14:57
qui est, je le rappelle,
00:14:59
c'est une collection de fonctions et
00:15:02
d'opérateurs ou de constantes puisque
00:15:04
j'avais multiplié par ici par 0.2, qui
00:15:07
ressemble un petit peu au langage
00:15:10
d'Excel et ce que je vous propose,
00:15:12
c'est de voir comment on va créer une mesure.
00:15:16
Et dans cette mesure que je vais utiliser
00:15:18
de voir un petit peu la structure
00:15:21
d'une fonction avec le langage Dax
00:15:23
qui nous permettra après de vous
00:15:25
montrer où est-ce qu'on retrouve un
00:15:27
petit peu derrière un petit peu plus,
00:15:30
toutes ces différentes fonctionnalités,
00:15:31
toutes les mesures qu'on a à
00:15:33
notre disposition dans Power BI.
00:15:35
Alors j'ai pris l'habitude ici,
00:15:37
quand je viens créer des mesures,
00:15:39
c'est ce qui est important de comprendre,
00:15:41
c'est à dire que la mesure, vous allez
00:15:44
la créer et vous allez la créer à
00:15:46
partir de la table où vous êtes.
00:15:49
C'est-à-dire que si dans ma sélection.
00:15:51
Je me retrouve ici,
00:15:52
je suis sur la table continent et
00:15:55
que je fais nouvelles mesures,
00:15:56
et bien je vais ici créer ma nouvelle
00:15:59
mesure qui serait dans ma table continent.
00:16:02
Par contre, dans la partie calcul,
00:16:04
ça pourrait peut-être faire appel à
00:16:06
des données qui sont d'autres tables.
00:16:08
Donc moi j'ai pris l'habitude de me
00:16:10
dire, je vais créer une table spécifique,
00:16:13
une nouvelle table dans laquelle je
00:16:15
vais mettre ici toutes mes mesures,
00:16:17
ces mesures que je vais appeler
00:16:19
ici tout simplement mesures, voilà.
00:16:21
Et à partir de là donc,
00:16:23
dans cette table mesure,
00:16:25
c'est ici que je vais créer mes
00:16:27
nouvelles mesures.
00:16:28
Ces
00:16:29
premières mesures que je vais venir
00:16:31
créer et ça va être une mesure très
00:16:35
simple qui va correspondre en fin de
00:16:37
compte à la somme des montants de ma colonne
00:16:40
prix total. Donc,
00:16:41
comme dans Excel,
00:16:42
on va utiliser les fonctions et
00:16:44
les fonctions dans Power BI,
00:16:46
elles ne sont qu'en anglais donc ce n'est
00:16:49
pas la peine de taper la fonction somme, il faudra
00:16:52
taper la fonction avec le nom anglais,
00:16:55
c'est-à-dire la fonction SUM.
00:16:56
Et puis une fois que j'ai choisi ma fonction,
00:16:59
je vais venir sélectionner ma table.
00:17:02
Donc ici je re vais retrouver ma
00:17:04
table vente et dans ma table vente,
00:17:07
je vais venir sélectionner ma
00:17:08
colonne qui est ici prix total puisque
00:17:11
je retrouve la liste des fonctions
00:17:13
prix total et c'est ainsi que je
00:17:15
vais pouvoir comme ça venir
00:17:18
créer ma nouvelle mesure sommes
00:17:20
prix total que je vais pouvoir
00:17:23
bien sûr pouvoir utiliser ici.
00:17:26
Si je la fais glisser ici maintenant
00:17:29
sur ma page, je mets le montant carte,
00:17:33
je vais retrouver exactement la même chose
00:17:37
qu'ici. Alors effectivement on a
00:17:40
créé une mesure ici à ce niveau-là
00:17:43
qui n'avait pas grand intérêt puisque
00:17:45
j'ai la même valeur, c'était juste
00:17:48
pour vous montrer l'organisation
00:17:50
et la structure d'une mesure.
00:17:53
Mais sachez que dans Power BI,
00:17:55
au-delà de ces mesures qu'on
00:17:58
va pouvoir créer soi même,
00:18:00
il existe tout un tas déjà ici de
00:18:03
mesures prédéfinies, qui sont existantes.
00:18:07
Exemple de ce qu'on pourrait savoir,
00:18:09
je voudrais connaître le nombre
00:18:10
de commandes qui ont été passées
00:18:12
par mes différents clients.
00:18:14
Donc pour ça, dans ma table vente qui est là,
00:18:17
je vais avoir ici un champ
00:18:20
qui est le numéro de la commande. Et
00:18:23
quand je vais venir ici, venir déposer
00:18:25
la liste de mes numéros de commande,
00:18:27
donc si je l'affiche sous forme de tableau,
00:18:30
je vais avoir la liste des
00:18:32
différentes commandes qui ont
00:18:34
été passées par mes clients.
00:18:35
Et si je le met derrière sous forme de carte,
00:18:38
j'ai l'affichage de la première carte.
00:18:41
Mais je vais avoir par défaut,
00:18:43
dans Power BI,
00:18:44
on a tout un tas de mesures prédéfinies.
00:18:47
Et ces mesures prédéfinies
00:18:48
ressemblent aux fonctionnalités
00:18:49
de base que l'on a dans Excel.
00:18:51
C'est-à-dire que lorsque je vais
00:18:53
venir ici modifier mon champ,
00:18:55
je vais pouvoir retrouver comme ça.
00:18:56
ces notions de première dernière,
00:18:58
mais aussi également la notion
00:19:00
de nombre. Et à partir de là,
00:19:02
je vais retrouver le nombre de commandes.
00:19:04
C'est à dire que si je reprends ici mon
00:19:07
champ prix total et bien si je reviens,
00:19:09
vous voyez que ici,
00:19:10
comme ce sont des valeurs numériques,
00:19:11
je vais retrouver la liste un peu de
00:19:14
fonctions de base que je connais déjà
00:19:16
dans Excel,
00:19:17
que ce soit au travers des
00:19:19
fonctionnalités de base dans Excel
00:19:21
ou au niveau des fonctionnalités
00:19:23
...
00:19:23
des tableaux croisés dynamiques que sont la somme,
00:19:26
la moyenne, le max, le min,
00:19:28
le nombre, là écart,
00:19:30
la variance, la médiane...
00:19:31
Voilà ce sont des vraiment
00:19:33
des fonctionnalités de base qu'on a.
00:19:35
Ce qui va me permettre par exemple,
00:19:38
à partir de là, si je veux connaître
00:19:41
le nombre de clients, il suffit de
00:19:44
prendre ici la liste des sociétés,
00:19:46
de mettre ça sous forme de
00:19:49
cartes et de venir demander,
00:19:52
à ce niveau là,
00:19:53
le nombre d'éléments distincts.
00:19:55
Donc je sais que le chiffre d'affaire
00:19:58
que je génère annuellement, que le
00:20:00
montant hors taxe apparaît là, que le nombre
00:20:03
de commandes que j'ai passées ainsi
00:20:06
que derrière le nombre de sociétés.
00:20:08
Et bien sûr,
00:20:09
tout ça est relié à mon graphique principal,
00:20:13
puisque lorsque je vais venir cliquer
00:20:15
ici sur le commercial qui s'appelle Chad,
00:20:18
je vois derrière les
00:20:20
informations le concernant,
00:20:22
le chiffre d'affaires qu'il a géré,
00:20:24
le nombre de commandes
00:20:25
qu'il a passées et le nombre de sociétés avec lesquelles
00:20:29
il travaille.
00:20:30
Est-ce que c'est bon pour vous ?
00:20:34
Ou avez-vous des questions ?
00:20:38
Un petit oui, un petit non...
00:20:41
C'est bon,
00:20:44
c'est bon.
00:20:46
Alors je vais créer ici un autre
00:20:50
visuel dans lequel je vais venir ici,
00:20:54
mettre, par exemple, par année.
00:20:58
C'est un petit visuel comme
00:21:00
ça où on va mettre par année.
00:21:03
On va mettre la somme des montants.
00:21:06
Donc j'ai par année la somme des
00:21:09
montants et je voudrais en plus de
00:21:12
connaître la somme des montants,
00:21:14
connaître le chiffre d'affaires moyen.
00:21:17
Donc je rajoute ici, je vais rajouter
00:21:20
ici la moyenne donc j'ai ici
00:21:23
pour chacune des années,
00:21:24
le chiffre d'affaires cumulé et le
00:21:27
chiffre d'affaires moyen.
00:21:29
Et puis à partir de ce est qui là,
00:21:33
je voudrais connaître le chiffre d'affaires,
00:21:36
je dirais, moyen, par année.
00:21:41
Donc on se dit, je vais prendre ici
00:21:43
une nouvelle, un nouveau visuel qui
00:21:46
va être un visuel carte. Donc je vais
00:21:49
mettre ici mes montants et je vais venir,
00:21:52
pour afficher un petit peu plus de détails,
00:21:56
de ne mettre ici aucun chiffre après
00:21:59
la virgule et non, ce n'est pas le bon
00:22:02
format que je voulais utiliser,
00:22:04
voilà que je vais revenir ajouter ici en
00:22:08
mettant "aucun" (aucun arrondi), donc voilà,
00:22:13
ici, et je vais vouloir transformer ça
00:22:15
pour connaître le chiffre d'affaires
00:22:17
à peu près annuel que je fais.
00:22:20
Donc on se dit, à partir de là,
00:22:23
simplement, on va venir,
00:22:24
au lieu de demander la somme à ce niveau là,
00:22:28
on va demander la moyenne.
00:22:31
Sauf que
00:22:32
si on prend un petit peu de recul,
00:22:35
on se dit que voilà,
00:22:36
chaque année,
00:22:37
on fait un peu plus de 2 millions,
00:22:39
un peu plus de 2 millions de
00:22:41
chiffre d'affaires
00:22:42
on est monté même jusqu'à,
00:22:43
l'année 2011, à 2 millions 9.
00:22:45
On a bien une progression qui se fait
00:22:48
et à partir de là on se rend compte
00:22:50
qu'on a une moyenne de 3 000.
00:22:53
Alors, d'après vous, comment il a calculé
00:22:55
cette moyenne ? Et comment je
00:22:58
pourrais faire pour trouver,
00:22:59
derrière, la moyenne par année ?
00:23:09
Alors Benoît, une idée ? Caroline ?
00:23:12
En changeant juste le type de graphe, en
00:23:14
je ne sais pas, en prenant un des graphiques
00:23:16
en haut, là, des bâtons ou en rajoutant
00:23:19
pourquoi pas une dimension d'année,
00:23:20
je vois qu'il y a la hiérarchie des dates
00:23:22
donc on peut rajouter une dimension
00:23:24
d'année sur un graphique.
00:23:27
Mais ce qui nous donnerait pas
00:23:29
forcément... alors en passant par là un
00:23:31
graphique barres et puis en faisant un
00:23:33
graphique, mais en rajoutant
00:23:36
l'année dans un des axes.
00:23:44
On arrive toujours dans
00:23:45
l'ordre de 3 000.
00:23:47
On n'arrive pas ici et parfois
00:23:50
on a besoin d'avoir à ce
00:23:52
niveau-là le chiffre d'affaires,
00:23:54
mais on n'a toujours pas ici ces
00:23:57
informations puisque là on est à 3 kilos.
00:24:00
Alors voyez pour ce petit
00:24:01
genre de calcul, de petite question
00:24:03
qu'on pourrait se poser et bien ça
00:24:06
devient un petit peu compliqué.
00:24:08
Il faut savoir que pour ce genre de
00:24:11
questions qu'on va vouloir se poser,
00:24:13
Power BI nous propose tout un
00:24:15
tas de mesures déjà existantes
00:24:16
qu'on appelle des mesures rapides.
00:24:19
C'est-à-dire que si je veux connaître le
00:24:21
chiffre d'affaires que je fais par année,
00:24:24
et bien
00:24:24
je vais pour ça créer une nouvelle
00:24:27
mesure rapide et dans la liste
00:24:29
des mesures rapides, je
00:24:31
vais pouvoir comme ça à partir des
00:24:34
informations qui sont dans mes
00:24:36
différentes bases retrouver
00:24:38
différents types d'informations.
00:24:39
Alors dans ces mesures rapides,
00:24:41
qu'est-ce que je vais avoir
00:24:43
comme information ?
00:24:44
Je vais avoir la moyenne par catégorie,
00:24:46
c'est-à-dire que je vais pouvoir
00:24:48
faire la moyenne en fonction
00:24:50
d'un critère que je vais définir,
00:24:52
l'écart, le maximum,
00:24:53
le minimum, la moyenne pondérée par catégorie,
00:24:56
les valeurs filtrées, les différences,
00:24:58
et je peux avoir
00:24:59
des fonctionnalités de Time Intelligence
00:25:02
avec du cumul trimestriel à ce jour,
00:25:04
je peux avoir des moyennes mobiles,
00:25:06
je peux avoir des résultats cumulés,
00:25:08
des opérations mathématiques.
00:25:09
Vous voyez qu'on a tout un tas de mesures rapides
00:25:12
existantes et on va faire un exemple
00:25:15
pour comprendre la méthodologie,
00:25:16
un peu de comment ça fonctionne.
00:25:18
si je veux prendre la moyenne par catégorie,
00:25:21
c'est-à-dire que je vais définir
00:25:23
d'abord ce que je veux calculer,
00:25:25
c'est à dire ma valeur de base ici
00:25:28
dans mon exemple qui va correspondre
00:25:30
à mon montant total et je vais venir
00:25:33
faire glisser et ce montant total,
00:25:36
je vais venir le filtrer par thématique,
00:25:39
l'organiser,
00:25:40
le catégoriser par thématique et cette
00:25:42
catégorie qui est ici correspond
00:25:45
à mon année.
00:25:46
Alors j'ai pris ici le choix de
00:25:48
venir le chercher dans la même table.
00:25:51
Mais je pourrais très bien venir
00:25:53
choisir cette information dans une
00:25:55
autre table. Et donc à partir de là,
00:25:57
je vais venir...
00:25:59
Alors, j'ai fait une petite erreur,
00:26:01
j'ai oublié de le mettre dans
00:26:03
ma table mesure, donc je me mets
00:26:06
bien ici dans ma table
00:26:07
mesure et je recrée ma nouvelle mesure
00:26:09
rapide qui est une moyenne par
00:26:12
catégorie. Voilà. Donc je reprends
00:26:14
les montants que je vais venir
00:26:17
hiérachiser par année. Voilà, je fais OK.
00:26:21
Donc je vais avoir ici cette
00:26:24
nouvelle mesure qui s'affiche.
00:26:27
Je vais donc créer, pouvoir créer mon
00:26:30
visuel derrière en mettant à ce niveau là
00:26:33
la moyenne par année.
00:26:34
Et si je modifie un petit
00:26:37
peu la façon d'afficher,
00:26:39
on va arriver à, derrière,
00:26:42
à quelque chose qui paraît un petit
00:26:46
peu plus cohérent puisque j'arrive
00:26:48
bien ici à une moyenne qui est
00:26:51
de l'ordre de deux mille quatre, 2 millions 4.
00:26:54
Je suis entre 2 millions 1, 2 millions 3,
00:26:56
2 millions 9 et donc là
00:26:59
j'arrive bien avec
00:27:00
une mesure, un calcul que j'ai réalisé
00:27:03
et qui va permettre ici de bien
00:27:06
pouvoir correspondre à un chiffre d'affaires,
00:27:10
une moyenne de mes ventes par année.
00:27:14
Au niveau des mesures donc,
00:27:16
on a vu qu'il pouvait exister
00:27:19
différents types de mesures.
00:27:20
On pouvait utiliser de nouvelles mesures.
00:27:23
On a vu la structure.
00:27:25
On a vu qu'il y avait des mesures prédéfinies
00:27:28
et on a vu qu'il y avait des mesures rapides.
00:27:32
Mais à partir de là,
00:27:34
vous avez aussi la possibilité de
00:27:36
créer vous-même votre propre mesure.
00:27:38
Pour ça, je vais faire un petit
00:27:41
tableau et dans lequel on va
00:27:43
essayer de créer une mesure,
00:27:45
donc j'ai ici une table qui
00:27:47
s'appelle pays continent et
00:27:49
je voudrais créer un visuel dans
00:27:52
lequel je vais avoir par région
00:27:55
ici la somme de mes montants.
00:27:58
Donc je me retrouve ici à ce niveau là,
00:28:02
avec, derrière, et bien un tableau qui me
00:28:05
présente donc pour mes différentes régions,
00:28:08
qui sont en fin de compte
00:28:11
les différentes régions du globe,
00:28:13
le chiffre d'affaires.
00:28:14
Et puis derrière si je veux venir,
00:28:18
je voudrais connaître simplement
00:28:20
le chiffre d'affaires que je fais en
00:28:23
dehors de l'Europe. Alors comme dans Excel
00:28:26
on peut très bien venir utiliser les
00:28:29
filtres et venir filtrer notre
00:28:31
visuel pour trouver
00:28:34
la valeur correspondante.
00:28:36
Mais comme dans Excel,
00:28:38
on va pouvoir créer en
00:28:41
combinant des
00:28:44
fonctions, pouvoir venir créer
00:28:46
une mesure totalement
00:28:49
personnalisée qui va correspondre
00:28:51
à mon calcul. Ce que je veux dire par là,
00:28:55
c'est que dans ma table de mesure ici,
00:28:57
je vais venir créer une nouvelle
00:28:59
mesure qui va me permettre de
00:29:02
calculer le chiffre d'affaires.
00:29:04
À ce niveau là,
00:29:06
que je fais en dehors de l'Europe.
00:29:09
Donc pour ça, je vais nommer,
00:29:12
en premier lieu,
00:29:13
...
00:29:13
ma mesure que je vais appeler CA hors Europe,
00:29:18
et je vais venir derrière construire
00:29:21
directement ma fonction.
00:29:22
Qu'est-ce que je vais faire ?
00:29:25
Je vais vouloir additionner,
00:29:27
donc pour ça, je vais utiliser
00:29:30
une fonction SUM et donc j'ai
00:29:33
plusieurs fonctions SUM : la
00:29:35
première, c'est additionne tous les
00:29:38
nombres d'une colonne, mais j'en ai
00:29:41
une deuxième qui ici est la fonction SUMX.
00:29:44
Et elle va me permettre toujours
00:29:47
d'additionner des valeurs,
00:29:48
mais je vais pouvoir intégrer
00:29:49
des notions de critères.
00:29:51
Donc pour ça,
00:29:52
je vais plutôt essayer d'utiliser
00:29:54
ma fonction ici
00:29:55
SUMX et à partir de là,
00:29:57
dans cette fonction SUMX,
00:29:59
je vais d'abord définir quelles vont
00:30:02
être les valeurs que je vais additionner.
00:30:05
Alors je ne vais pas additionner
00:30:07
toutes les valeurs puisque je
00:30:09
vais avoir une notion de filtre,
00:30:11
Cette notion de filtre qui va
00:30:13
être de dire , je veux
00:30:15
additionner simplement les
00:30:16
montants pour les
00:30:18
ventes qui se font en
00:30:20
dehors de ma région Europe.
00:30:22
Donc je vais d'abord venir mettre un
00:30:25
filtre et donc pour ça, je vais
00:30:28
venir utiliser la fonction FILTER et
00:30:30
vous voyez qu'on se retrouve dans une logique,
00:30:33
un peu comme dans Excel,
00:30:36
de venir dire,
00:30:37
qu'est-ce que je vais venir filtrer ?
00:30:40
Je vais venir filtrer ma table vente,
00:30:43
c'est-à-dire que je vais venir
00:30:45
prendre dans ma table qui est ici, vente,
00:30:48
je ne vais pas venir prendre tous les montants,
00:30:51
je vais venir prendre les
00:30:54
montants qui derrière sont...
00:30:56
qui correspondent aux
00:30:59
régions qui sont en dehors de l'Europe.
00:31:01
Et donc pour ça, je vais
00:31:03
devoir indiquer, via une fonction,
00:31:06
à Power BI que la valeur que je
00:31:08
vais prendre, ça va être sur
00:31:11
deux tables différentes et donc je vais
00:31:13
devoir créer une relation entre ces deux
00:31:16
tables et pour ça je vais utiliser la
00:31:19
fonction qui s'appelle RELATED.
00:31:21
D'accord... ça veut dire que la fonction
00:31:23
RELATED va me permettre d'associer
00:31:25
deux tables et je vais lui dire que
00:31:27
la valeur que je vais venir prendre
00:31:30
va se retrouver dans
00:31:33
ma table qui s'appelle continent
00:31:36
et dans cette table continent,
00:31:39
je vais prendre les valeurs qui
00:31:42
sont dans la colonne région.
00:31:46
Et bien sûr,
00:31:47
les valeurs qui sont
00:31:49
dans la colonne région,
00:31:51
ce ne sont pas toutes les valeurs,
00:31:53
mais celles qui sont différentes de l'Europe.
00:31:56
Donc comme on utilise dans Excel,
00:31:58
on va pouvoir utiliser les opérateurs
00:32:01
mathématiques classiques pour lui dire
00:32:03
tout ce qui va être différent est,
00:32:05
comme dans Excel, entre guillemets,
00:32:07
on va pouvoir mettre ici
00:32:10
c'est différent de l'Europe.
00:32:12
Je vais venir derrière
00:32:14
fermer ma première parenthèse et je vais
00:32:18
venir derrière compléter ma fonction
00:32:22
SUMX en lui disant,
00:32:24
qu'est-ce que je vais additionner ?
00:32:27
Et bien, je vais venir additionner
00:32:30
dans ma table vente,
00:32:32
ici, derrière,
00:32:34
le prix total.
00:32:38
Je referme ma parenthèse.
00:32:40
Je valide mon calcul et je me vais me
00:32:45
retrouver donc ici derrière avec une
00:32:48
nouvelle mesure que j'ai créée,
00:32:51
qui est la mesure ici CA hors Europe.
00:32:54
Et si je remets ça sous forme de carte,
00:32:59
on va venir modifier le format :
00:33:04
aucun.
00:33:04
Voilà et vous voyez que je retrouve
00:33:08
le même chiffre qu'ici puisqu'ici,
00:33:10
il va falloir que je
00:33:12
vienne venir filtrer,
00:33:14
alors j'aurais pu très bien utiliser
00:33:16
le filtre en disant ici derrière voilà,
00:33:19
je veux simplement les deux pays Amérique
00:33:23
et je retrouve exactement le même chiffre.
00:33:27
Donc plusieurs façons de voir
00:33:29
les mesures, soit
00:33:31
on utilise les mesures prédéfinies
00:33:34
lorsqu'on est sur une carte et on
00:33:37
va retrouver directement sur le
00:33:39
champ ces différentes mesures
00:33:41
ici, derrière.
00:33:42
On va pouvoir après utiliser
00:33:45
des mesures rapides,
00:33:46
des formats préexistants ou après,
00:33:49
derrière,
00:33:49
vous pouvez créer vous-même vos
00:33:51
propres mesures, mais pour ça,
00:33:54
vous allez utiliser le langage Dax.
00:33:57
Avez-vous des questions ?
00:34:00
Je vous ai perdus.
00:34:04
Vous êtes partis faire la sieste ?
00:34:08
Non, c'est bon,
00:34:10
c'est bon, c'était clair, c'est clair.
00:34:14
OK.
00:34:15
Dernière façon, donc on a vu qu'on
00:34:19
pouvait analyser un petit peu plus
00:34:22
nos données à partir de deux mesures,
00:34:26
mais on peut aussi aller un petit peu
00:34:31
plus loin à ce niveau là avec les visuels.
00:34:36
Alors on va faire par exemple un visuel,
00:34:40
quelque chose de simple,
00:34:41
donc on va se faire un petit
00:34:43
graphique en secteur, classique,
00:34:46
dans lequel on voudrait connaître
00:34:48
par pays le chiffre d'affaires,
00:34:50
que, ici à ce niveau là,
00:34:52
je n'ai pas trop besoin de la légende,
00:34:55
donc je vais venir désactiver ma
00:34:57
légende et je vais plutôt venir ici
00:35:00
demander la catégorie et le pourcentage.
00:35:03
Voilà donc j'ai fait ici mon
00:35:05
premier visuel qui s'affiche ici.
00:35:07
Par rapport à ça,
00:35:09
on va venir intégrer
00:35:13
différentes informations
00:35:15
qui vont être par exemple ici,
00:35:18
je vais créer une carte où on
00:35:22
va créer ici le chiffre d'affaires.
00:35:25
On va venir derrière se mettre un
00:35:29
autre visuel qui va être le nombre
00:35:33
de commandes, numéro de commande,
00:35:36
pareil qu'on va venir
00:35:39
modifier ici, nombre d'éléments.
00:35:41
Donc ici mon nombre de commandes.
00:35:45
Et on pourrait aller chercher un troisième visuel
00:35:49
qui serait, qui serait... qu'est-ce que
00:35:54
je vais prendre comme type de visuel ?
00:35:58
Alors j'ai mes pays,
00:36:02
on va prendre le nom du produit.
00:36:07
Non, pas trop
00:36:09
le nom du produit.
00:36:11
On va prendre ça...
00:36:16
Tiens, on va se faire
00:36:20
le mode comme ça avec ...
00:36:24
allez, le chiffre.
00:36:27
Voilà, on s'est fait comme ça.
00:36:30
Donc on vend des produits,
00:36:32
différents types de produits,
00:36:33
on a le nombre de commandes,
00:36:35
on a le nombre, ici, la formation,
00:36:37
les différents modes de
00:36:39
communication soit par catalogue,
00:36:40
soit par magasin, soit online,
00:36:42
soit par revendeur,
00:36:43
on a le chiffre d'affaires. Et on sait très
00:36:45
bien quand on utilise Power BI
00:36:48
c'est que,
00:36:48
à partir du moment où on va venir ici
00:36:51
filtrer, c'est-à-dire que lorsque je vais venir,
00:36:54
cliquer sur l'Allemagne et bien ici j'ai
00:36:56
le chiffre d'affaires derrière,
00:36:57
tout se recalcule ici directement.
00:36:59
Alors c'est bien pratique,
00:37:01
mais je voudrais aussi avoir,
00:37:03
lorsque je viens filtrer ici et bien
00:37:05
d'avoir ici d'une part ce montant,
00:37:08
qui soit fixe,
00:37:09
qui ne bouge pas puisque je veux
00:37:11
toujours voir le montant global mais
00:37:14
aussi le montant sur la valeur filtrée.
00:37:17
Donc je peux très bien venir
00:37:19
ajouter un deuxième visuel ici
00:37:22
somme des montants, que j'ai rajouté.
00:37:24
Mais lorsque je vais venir
00:37:26
filtrer ici sur mon pays,
00:37:28
je ne voudrais pas que cette
00:37:30
valeur bouge. Donc pour ça,
00:37:32
vous avez la possibilité ici,
00:37:34
dans la partie format,
00:37:36
de venir travailler sur ce
00:37:38
qu'on appelle des interactions,
00:37:40
c'est-à-dire que ici,
00:37:41
lorsque je viens filtrer,
00:37:43
ça filtre tous mes visuels.
00:37:45
Or,
00:37:45
je voudrais que ça ne filtre pas ce
00:37:49
visuel là et que ça ne filtre pas ce visuel là.
00:37:53
Comme ça, j'ai toujours mes
00:37:55
informations qui s'affichent.
00:37:56
Puis à présent, lorsque je vais venir,
00:37:58
cliquer sur ma part de camembert,
00:38:00
vous voyez que mes deux tableaux
00:38:03
ici ne se modifient pas.
00:38:05
Par contre, ici,
00:38:06
mes deux valeurs ici se modifient,
00:38:08
c'est-à-dire que là,
00:38:09
mon filtre a un impact sur ces
00:38:12
deux visuels que j'ai créés mais
00:38:14
n'a pas d'impact sur ses
00:38:16
deux autres visuels. Donc,
00:38:18
une autre façon aussi de pouvoir comme ça
00:38:21
approcher, aborder nos données.
00:38:23
Puis une autre façon de pouvoir
00:38:25
aborder aussi l'analyse de nos données,
00:38:27
c'est d'aller un petit peu plus loin.
00:38:30
C'est-à-dire que si par exemple,
00:38:32
je clique sur un pays,
00:38:34
et bien je voudrais savoir dans ce
00:38:36
pays la répartition des
00:38:40
différentes, en pourcentage, des catégories,
00:38:42
le nom de la commande,
00:38:44
le mode de vente de ces
00:38:47
différents produits. Et donc pour ça,
00:38:49
je vais venir directement ici,
00:38:52
sur mon
00:38:52
visuel qui est là.
00:38:54
Je vais venir pour voir comme ça,
00:38:58
rajouter d'autres champs.
00:38:59
Je vais rajouter par exemple un champ
00:39:02
qui s'appelle catégorie et je vais venir
00:39:05
ici rajouter en-dessous la catégorie.
00:39:07
Je vais venir ajouter
00:39:09
derrière le nom du produit.
00:39:11
Alors, le nom du produit, je crois que
00:39:13
je l'avais ici, nom du produit,
00:39:16
voilà. Il ne s'est pas mis, nom
00:39:19
du produit,
00:39:20
voilà, et je vais rajouter un dernier
00:39:22
mode d'analyse qui va être ici,
00:39:25
le mode.
00:39:25
Le fait d'avoir rajouté comme ça plusieurs
00:39:28
champs au niveau de votre légende,
00:39:30
on va avoir ces flèches
00:39:33
qui apparaissent ici,
00:39:34
c'est ce qu'on appelle ici ... ce qui va
00:39:36
nous permettre d'explorer...
00:39:39
cette flèche qui pointe vers le bas qui
00:39:42
est ce qu'on appelle le mode exploration.
00:39:45
Ce mode exploration me permet que
00:39:47
lorsque je vais venir l'activer,
00:39:49
lorsque je vais cliquer ici sur
00:39:51
le pays Allemagne et bien je vais voir
00:39:54
apparaître derrière un sous-graphique,
00:39:56
qui va me permettre d'aller explorer
00:39:57
en profondeur et de voir derrière
00:39:59
les catégories des différents
00:40:00
produits que je vends en Allemagne.
00:40:02
Donc je connaissais le montant que je
00:40:05
vendais en Allemagne et je vois que
00:40:07
après derrière sur les produits que
00:40:09
je vends en Allemagne et bien je vois
00:40:11
que à peu près 50 % sont
00:40:13
sont regroupés sur deux catégories qui
00:40:15
sont sur le divers et le fromage.
00:40:17
Et puis si je veux aller un petit
00:40:19
peu plus loin dans la partie divers,
00:40:21
la même chose, je vais venir
00:40:23
cliquer ici derrière sur la partie
00:40:25
divers et dans cette partie divers et
00:40:27
bien je me rends compte que 50 %
00:40:30
sont simplement centrés sur
00:40:32
deux produits et je peux venir comme ça,
00:40:35
aller jusque derrière savoir quel est
00:40:37
le mode de vente pour ma tarte au sucre.
00:40:40
Et bien je me rends compte que la
00:40:43
tarte au sucre que je vends dans
00:40:45
ce pays se fait uniquement
00:40:47
par le mode de consommation, de
00:40:50
vente qui est le mode revendeurs.
00:40:52
Et je peux venir comme ça remonter
00:40:54
après avec la flèche qui pointe
00:40:57
vers le haut de pouvoir comme ça,
00:40:59
remonter d'un niveau.
00:41:02
Donc,
00:41:03
vous voyez que ce mode explorer vous
00:41:04
permet comme ça d'aller creuser
00:41:06
beaucoup plus loin dans l'analyse
00:41:07
et de permettre aux gens,
00:41:09
par rapport à un graphique, au lieu de
00:41:11
remplir comme ça tout un tas de graphiques,
00:41:13
à partir d'un visuel d'aller explorer,
00:41:16
de creuser un petit peu plus vos données.
00:41:20
Ce qui pourrait être intéressant,
00:41:22
c'est que quand je prends un autre pays,
00:41:24
ici et bien les États-Unis, oui, OK,
00:41:27
je creuse un petit peu mon analyse,
00:41:30
je m'en vais ici sur la partie divers
00:41:32
Alors ici je sais que c'est le produit
00:41:36
Alice Mutton, mais c'est dans quel pays ?
00:41:39
Et ce qui serait intéressant,
00:41:40
c'est que s'affiche au moins ici
00:41:43
le nom du pays. Pour ça,
00:41:45
de la même façon qu'on a vu
00:41:47
avec les mesures le langage Dax,
00:41:49
on va pouvoir aussi utiliser le
00:41:52
langage Dax pour permettre d'afficher
00:41:54
ici le nom du pays lorsqu'on va venir
00:41:56
utiliser derrière le mode explorer.
00:41:59
Pour cela,
00:41:59
on va venir modifier un petit peu les
00:42:03
formats et au niveau du titre qui est
00:42:05
ici. Au lieu de saisir en dur le titre,
00:42:09
on va utiliser une fonction prédéfinie,
00:42:11
une fonction au niveau de langage Dax,
00:42:14
et c'est à dire qu'on va afficher ici,
00:42:16
donc à partir de la valeur
00:42:19
du champ premier pays,
00:42:20
donc le premier, ce qui veut dire que
00:42:23
lorsque je clique ici, je vois que
00:42:25
c'est Allemagne et quand je vais
00:42:27
venir ici après derrière cliquer, je
00:42:29
vois apparaître derrière
00:42:31
les informations. Donc là,
00:42:33
ici je suis bien sur l'Allemagne, sur le
00:42:36
mode, ici sur le différent type de
00:42:39
mode et je vais pouvoir comme ça, les
00:42:42
catégories, venir creuser l'analyse de
00:42:44
la vente de mes différents produits.
00:42:48
Est-ce que c'est bon pour vous ?
00:42:52
Ou avez-vous des questions ?
00:42:54
Je n'ai pas bien compris comment on pouvait
00:42:59
figer un filtre, qu'on pouvait empêcher,
00:43:03
l'interaction.
00:43:04
Alors,
00:43:05
quand vous sélectionnez ici
00:43:08
un élément, oui
00:43:13
...
00:43:14
Il est sélectionné ou il n'est pas sélectionné ? Voilà.
00:43:16
Vous venez après sur le bouton
00:43:18
modifier les interactions
00:43:18
qui est dans l'onglet
00:43:20
Format et vous voyez que ici,
00:43:21
ça ressemble un peu à un grain de café,
00:43:24
c'est à dire que ici, ce qui est activé,
00:43:27
c'est de ne pas utiliser les filtres,
00:43:29
alors que si je prends ces deux visuels
00:43:31
qui sont là, ce qui est en noir,
00:43:33
c'est plus la notion de filtre.
00:43:35
Donc si je ne veux pas qu'il y ait d'interaction,
00:43:37
je viens ici,
00:43:38
cocher,
00:43:38
pour activer, pour indiquer qu'il
00:43:40
n'y ait pas de filtre et quand je vais
00:43:43
venir cliquer derrière, ma donnée
00:43:44
ne se filtre pas. Si par contre,
00:43:46
je souhaite que ma donnée se filtre,
00:43:48
je viens réactiver le mode
00:43:50
filtre et là, ma donnée se filtre,
00:43:51
enfin mon visuel pardon, pas ma donnée.
00:43:54
OK, ça marche. Merci. Je vous en prie.
00:43:59
Alors on va rebalayer un petit
00:44:01
peu les différents points que
00:44:03
nous avons abordés lors de cette session,
00:44:05
et puis si vous avez une dernière question,
00:44:07
elle sera la bienvenue.
00:44:09
Donc nous avons abordé que dans
00:44:12
cette session qu'on pouvait construire
00:44:15
un rapport avec plusieurs tables,
00:44:17
et l'interconnexion entre ces
00:44:20
tables se fait à partir de la
00:44:23
vue Modèle et quand on clique sur
00:44:26
une des liaisons, on voit derrière quels sont
00:44:29
les deux champs qui sont interconnectés.
00:44:32
On avait abordé aussi que dedans
00:44:34
on pouvait utiliser du langage Dax
00:44:37
pour pouvoir créer des colonnes,
00:44:39
calculer. Et on avait ici, comme Excel,
00:44:42
la barre de formule pour pouvoir
00:44:44
derrière retrouver la liste
00:44:47
des différentes colonnes calculées,
00:44:48
Si on avait besoin de créer une
00:44:51
colonne supplémentaire, et ça,
00:44:53
c'est ce qu'on appelle dans la vue Données.
00:44:56
On avait appris à aborder la
00:44:59
notion des mesures.
00:45:01
Donc trois façons de créer des
00:45:03
mesures; première façon,
00:45:05
c'est d'utiliser les mesures
00:45:07
qui existent par défaut.
00:45:09
On va avoir après soit
00:45:11
les mesures prédéfinies,
00:45:12
soit les mesures personnalisées.
00:45:14
Ces mesures personnalisées,
00:45:15
c'est vous-même qui les construisez.
00:45:18
Et ces différentes mesures sont
00:45:20
construites à partir d'un langage
00:45:22
qu'on appelle le Dax où dans la notion,
00:45:26
dans la structure de la fonction,
00:45:28
on va retrouver le nom de la mesure,
00:45:31
suivie après le signe égal,
00:45:33
du nom de la fonction de la table et
00:45:37
de la colonne qui vont nous servir
00:45:40
pour le calcul. Ce qui veut dire que derrière,
00:45:43
vous avez toute une bibliothèque de
00:45:46
fonctions que vous pouvez retrouver
00:45:48
sur la doc Microsoft pour créer
00:45:51
vous-même vos propres mesures.
00:45:53
Enfin, pour finir,
00:45:54
nous avons vu qu'on pouvait
00:45:56
explorer les visuels,
00:45:57
c'est-à-dire que lorsqu'on va
00:45:59
venir activer derrière et bien
00:46:01
le mode explorer, on va pouvoir
00:46:04
aller creuser un petit peu plus,
00:46:06
les données, la valeur de nos données
00:46:08
et on a aussi la possibilité de
00:46:11
pouvoir entre nos différents visuels,
00:46:13
de gérer les interactions.
00:46:15
C'est-à-dire lorsqu'on va venir
00:46:17
cliquer sur une part de camembert
00:46:19
comme j'ai pris là,
00:46:21
mais j'aurais pu faire ça
00:46:23
avec n'importe quel visuel,
00:46:25
et bien je peux ou pas créer un impact
00:46:27
sur les différentes cartes présentes,
00:46:29
enfin les différents visuels présents
00:46:31
sur mon rapport.

Il n’existe aucun élément correspondant à votre recherche dans cette vidéo...
Effectuez une autre recherche ou retournez au contenu !

 

Veuillez vous connecter à la plateforme pour lire cette vidéo